Christophe Roumier, masseur-kinésithérapeute : “Je suis plus disponible pour mes patients”

Christophe Roumier, masseur-kinésithérapeute : “Je suis plus disponible pour mes patients”
Clotilde_Cadu
Auteur Doctolab
Auteur Doctolab
  • 251 Mentions J'aime
  • 117 Réponses
  • 0 Solutions Acceptées

Christophe Roumier, masseur-kinésithérapeute : “Je suis plus disponible pour mes patients”

Crainte de perdre le contrôle, de voir arriver trop de nouveaux patients… Les agendas en ligne suscitent encore de nombreuses interrogations auprès des masseurs-kinésithérapeutes. Idées reçues ?  Christophe Roumier, masseur-kinésithérapeute installé à Plouhinec (Finistère), nous donne son point de vue. 

 

 

Certains masseurs-kinésithérapeutes considèrent que l’adoption d’un agenda en ligne risque de leur faire perdre le contrôle de leur planning. Qu’en pensez-vous ? 

J’avais les mêmes craintes avant de passer à Doctolib. Je pensais me retrouver face à un outil rigide et verrouillé. J’ai fait un essai “pour voir”... et j’ai été agréablement surpris par la souplesse du système. Je peux tout paramétrer : quel patient est autorisé à prendre rendez-vous en ligne, pour quel motif, etc. C’est un outil adapté à tous les modes d’organisations. 

 

Avez-vous choisi de restreindre l’accès de votre agenda ? 

Oui. Au début de mon utilisation de Doctolib, j’ai reçu beaucoup de demandes de rendez-vous de la part de nouveaux patients. J’ai fini par limiter l’accès à ces nouveaux venus pour garder des créneaux à ma patientèle habituelle. Je veille aussi à fermer certaines plages horaires pour réserver du temps aux soins à domicile. C’est très facile à faire et c’est primordial pour moi. 

 

Comment gérez-vous les patients qui ne sont pas à l’aise avec Doctolib ? 

La plupart de mes patients se sont bien adaptés. Disons que c’est plus difficile pour les plus de 75 ans, mais ceux-là peuvent continuer à m’appeler. Certains d’entre eux demandent à leurs proches plus jeunes de prendre le premier rendez-vous. Ensuite, c’est moi qui réserve les suivants. Mais les moins de 75 ans se débrouillent sans problème. La tranche d’âge 60-75 ans est souvent tout à fait à l’aise, par exemple. 

 

Les agendas en ligne sont-ils utiles aux praticiens déjà installés ? 

Bien sûr. C’est bien parce que l’on a une patientèle qu’il faut un outil de planning ! Doctolib me permet d’augmenter mon activité sans allonger mes journées. Depuis que mes patients prennent rendez-vous en ligne, je passe moins de temps au téléphone. Je gagne environ 30 minutes par jour, donc 2 heures et demie par semaine. Ce qui me permet d’être plus disponible pour mes patients. 

 

Et le côté humain ? 

L’humain, c’est pendant les séances, pas pendant la prise de rendez-vous ! Et les séances sont justement plus agréables parce que je suis moins souvent interrompu par le téléphone. 





Des questions, des appréhensions sur l’utilisation de l’agenda en ligne pour les masseurs-kinésithérapeutes ? Explorez en compagnie de deux confrères les 5 idées reçues sur cet outil dans un guide dédié !

 

600x535_Ebook_Kiné et idées reçues.png

 

Accédez au contenu !

Les membres abonnés ont un accès illimité à nos contenus, ressources et événements

Vous utilisez déjà Doctolib Pro ?

Accédez au contenu

Vous n'utilisez pas encore Doctolib Pro ?

Téléchargez le contenu