[Baromètre de la vaccination] Les 3 nouveautés de la semaine

[Baromètre de la vaccination] Les 3 nouveautés de la semaine
Florian_Cadu
Auteur Doctolab
Auteur Doctolab
  • 204 Mentions J'aime
  • 114 Réponses
  • 0 Solutions Acceptées

[Baromètre de la vaccination] Les 3 nouveautés de la semaine

Ouverture de la vaccination pour les enfants à risques âgés de moins de 12 ans, énormément d’injections réalisées en pharmacie et une nouvelle étude portant sur la durée de protection face au coronavirus : comme souvent, l’actualité concernant les piqûres anti-Covid a été omniprésente ces derniers jours.

 

La vaccination ouverte aux enfants à risques

Le gouvernement, qui a suivi la Haute Autorité de Santé (HAS), a tranché : ce sera le 15 décembre 2021. À partir de cette date, la vaccination des moins de 12 ans sera autorisée et même recommandée. Mais attention, la population ciblée ne concerne que les enfants considérés à risques, âgés entre 5 et 11 ans. C’est-à-dire environ 350 000 enfants porteurs de maladies chroniques, dont les maladies cardiaques et pulmonaires graves, les formes graves d'asthme ou les malformations cardiaques. Une première étape, avant l’ouverture à tous les enfants de plus de 5 ans ?

 

Florian_Cadu_0-1639049226997.png

 

La vaccination, presque 60 % des motifs de RDV pharmaceutiques

C’est un gros, gros mois de novembre que viennent de passer les pharmaciens. Entre le retour du vaccin anti-Covid avec l’injection de rappel pour tous et leurs autres missions habituelles, les officines ont dû encore accélérer le mouvement afin de répondre à un maximum de demandes. À ce propos, il est à noter que la bataille contre le coronavirus demeure la priorité numéro une des pharmacies : sur le mois écoulé, 57 % des motifs de rendez-vous ont concerné la vaccination anti-Covid et 40 % ont représenté des tests Covid, alors que le vaccin antigrippal ne constitue que 2 % de ces rendez-vous. Soit 97 % des rendez-vous consacrés au seul coronavirus !

 

Florian_Cadu_1-1639049227106.png

 

 

309 jours de protection pour les vaccinés

10 mois. Ce serait, selon une grande étude scientifique réalisée par le laboratoire de virologie du Centre Hospitalier Universitaire de Toulouse, la durée de protection contre le virus dont bénéficient les vaccinés. « La moyenne de 309 jours de protection (environ 10 mois), qui concerne la majorité des vaccinés, montre que la proposition de troisième dose arrive au bon moment et que l’intervalle de six mois après la deuxième dose est cohérent », confirme Chloé Diméglio,  biostatisticienne dans ce laboratoire du CHU. Surtout pour ceux qui n’ont jamais été infectés et ainsi moins protégés, précise l’étude.

 

Florian_Cadu_2-1639049227067.png

 

 

 

Suivez l’évolution de la campagne sur #DéfiVaccination

Retrouvez l’intégralité de ces statistiques et bien d’autres sur notre site dédié #DéfiVaccination. Suivez également la campagne en vidéo, avec les témoignages de celles et ceux qui se mobilisent pour sa réussite, comme celui d’Hélène.